Qu’est-ce que l’airsoft ?

                                                                                                               Sans titre                                                                                                                          

Qu’est-ce que l’airsoft ?

Les personnes non informées vous répondront, s’ils sont gentils, « une bande de jeunes qui joue à la guerre ». Pourtant, sous ses aspects parfois impressionnants, l’airsoft est un sport comme un autre où il règne une excellente ambiance que je ne retrouve nulle part ailleurs… Avant toute chose, définissons ce qu’est un sport :

Le sport est une activité qui requiert un effort physique et/ou mental et qui est encadré par un certain nombre de règles et coutumes. Le sport se joue en équipe ou individuellement. La plupart du temps l’activité sportive se déroule dans un cadre compétitif. Plusieurs valeurs sont requises pour pratiquer un sport tel qu’entre autres la compétitivité, le faire Play, l’organisation, la réflexion, la fraternité et le respect de l’autre.

L’airsoft colle parfaitement à cette définition. Contrairement à ce que certaines personnes pensent, il y a un bon nombre de règles à respecter pour faire de l’airsoft. Par exemple, lorsqu’un joueur arrive à une partie, il doit généralement passer avec sa (ses) réplique(s) chez un organisateur pour payer sa participation aux frais et passer au chronographe  un outil servant à mesurer la puissance des répliques  par la même occasion, afin de vérifier qu’elle(s) soi(en)t dans les limites de puissance acceptables. Les répliques sont des répliques d’armes propulsant à l’aide d’air comprimé ou de gaz des billes en plastique (ou en amidon de maïs) d’un diamètre de 6 mm. Une réplique dont la puissance n’est pas dans les limites prévues ne pourra pas être utilisée.

Il y a également des règles de sécurité, telles que les distances de tir minimales, le fait de devoir porter des chaussures hautes et le fait de ne jamais sortir de la safe zone (zone où l’on se prépare) sans protection oculaire. Il est souvent recommandé de porter un masque pour la partie inférieure du visage, mais ce choix est généralement laissé aux joueurs. Si ces règles ne sont pas respectées, le joueur fautif recevra généralement d’abord un avertissement avant de se voir demander de rentrer chez lui. On préfèrera généralement tirer dans le torse que dans la tête, sauf s’il n’y a que cette dernière qui dépasse et que le joueur porte un masque.

 

En plus des règles à respecter, il y a des scénarios à suivre pour chaque partie. Les airsofteurs ne se tirent donc pas dessus pour se tirer dessus, il y a bel et bien un objectif par derrière. Parmi les scénarios classiques, nous pouvons citer le célèbre « capture the flag », qui consiste à aller chercher un drapeau dans la base adverse pour le ramener dans la sienne, les parties « conquête » qui consistent à prendre et défendre un maximum de points dispersés sur le terrain et finalement, l’escorte de VIP, qui consiste à escorter une personne  le VIP, généralement équipé uniquement d’une réplique de poing  d’un point A à un point B.

Un joueur qui se fait toucher se déclare hors-jeu généralement en criant bien fort « out » et en levant la main. Dépendant du scénario, il peut alors soit être soigné par un médecin, soit retourner à sa base pour se remettre en jeu. Lors de certaines parties, les joueurs ont également un nombre limité de vies. Une fois ces vies épuisées, ils devront attendre la partie suivante pour rejouer.

 

Une discipline ouverte à tous les profils

L’airsoft ne s’adresse pas à un seul type de joueur. Bien au contraire ! On y retrouve en effet ceux qui aiment se défouler en tirant dans le tas à l’aide d’une réplique de fusil à pompe, d’autres qui préfèrent rester planqués plusieurs heures en tenue de camouflage et un fusil sniper comme seul compagnon, ou encore d’autres qui prennent surtout du plaisir à élaborer des tactiques et gérer la coordination de leur groupe.

l’apprentissage du fairplay

L’airsoft repose sur la notion de fairplay. Fondamentale, elle permet de pallier l’absence de marques (donc de preuves visuelles) que génère l’impact des billes en plastique de 6 mm, généralement biodégradables, utilisées dans le cadre de la discipline.

À noter que celui ou celle qui ne joue pas le jeu, nommé highlander, du fait de sa capacité hors du commun à ne pas ressentir les billes, est rapidement rappelé à l’ordre puis écarté des parties suivantes si le problème persiste.

 

un cadre très réglementé :

  • port obligatoire de lunettes de protection et masque de protection fortement recommandé
  • respect des règles de sécurité dans la zone neutre
  • limitation des joules (FPS) de la réplique airsoft utilisée en fonction des parties
  • écoute des instructions de l’organisateur
  • etc.

Le but : assurer la sécurité de tous et le bon déroulement des parties.

Une activité créative

Si vous avez déjà fait une partie d’airsoft en compagnie de passionnés, vous avez certainement remarqué la créativité débordante dont pouvaient faire preuve certains joueurs. Des répliques airsoft customisées jusqu’au bout du canon, leur réplique de poing soigneusement rangé dans un holster personnalisé, des tenues pleines d’inventivité, des scénarios palpitantsdignes des plus grands succès du box-office… Si vous êtes doté d’un esprit créatif, l’airsoft pourrait bien vous combler de joie !

 Faire du bien autour de soi

Comme toutes les personnes investies dans leur activité, les airsofteurs sont parfois prêts à mettre leur temps au service des autres.

 

Sans titre 8